Actualités

Risque de fraude : les entreprises conscientes du danger mais encore démunies face au cyber risque.

07/04/2017 - La lutte contre la fraude demeure une priorité pour les entreprises, principalement pour celles du secteur financier (banque et assurance notamment), qui considèrent ce risque comme « très important » à 75% d’entre elles, contre 50% des professionnels du secteur public*.
En effet, 77% des entreprises interrogées par Grant Thornton déclarent avoir subi une tentative de fraude au cours des 2 dernières années. Le détournement d’actifs figure au premier plan, suivi de la « Fraude au Président », la falsification d’information, la fraude au virement et enfin la cyber criminalité. Cette dernière est d’ailleurs particulièrement préoccupante pour les entreprises, la moitié des tentatives de malversation réussissant. Le risque financier peut également être particulièrement important avec un préjudice économique pouvant aller jusqu’à 10 millions d’euros pour une fraude au Président.
Mettre en place une politique de gestion du risque efficace est devenue incontournable. Rappeler régulièrement les règles à l’ensemble des collaborateurs et faire tester la sécurité des systèmes d’information restent prioritaires.
*source : 2e édition du Baromètre « Fraude et corruption en entreprise », mené par le groupe Grant Thornton, groupe leader d’audit et de conseil en France, auprès de 1900 professionnels des fonctions « Audit Interne » et « Risque et Contrôle Interne ».