Actualités

Face au déficit de l’épargne retraite, les Français devront faire plus d’efforts.

16/09/2016 - D’après une récente étude réalisée par Aviva France, le déficit de l’ épargne retraite * en Europe se chiffrerait à 2010 milliards d’euros. Une situation qui risque de s’aggraver alors que le quart de la population devrait être âgé de plus de 65 ans d’ici 2060, augmentant ainsi le nombre de retraités. En France, le déficit s'élève à 241 milliards cette année (contre 461 milliards en Allemagne et 365 au Royaume-Uni), soit 7300 euros par an et par Français.
 

Pour le moment, les retraités français bénéficient d’un taux de remplacement comptant parmi les meilleurs d’Europe (53 % du dernier niveau de rémunération) devant l'Allemagne (42 %) et le Royaume-Uni (39 %) « grâce à des retraites publiques généreuses ». Toutefois, l’étude souligne qu’il devrait chuter à 28 % d’ici 2047 dans la mesure ou les retraites publiques sont « vouées à diminuer et les niveaux actuels d’épargne ne compenseront pas la différence ».

 Les auteurs estiment également que pour garder le même niveau de vie à la retraite, un Français âgé de 20 ans en 2016 devrait épargner 1200 euros par an contre 7800 euros s’il est âgé de 50 ans.

* l’écart entre la somme épargnée par les futurs retraités et celle dont ils auraient besoin pour vivre leur retraite sans baisse notable de leur qualité de vie.