Actualités

Comment l’Assurance Maladie veut lutter contre l’absentéisme au travail

Le taux d'absentéisme des salariés témoigne de l'importance de mettre en place des plan de prévention pour leur bien être au travail
26/01/2018 - Comment faire baisser le taux d’ absentéisme dans l’entreprise ? Cette question est actuellement soulevée par l’Assurance Maladie, qui a mis en place une expérimentation afin de mieux comprendre les causes et définir des solutions. 5 sociétés françaises de plus de 200 salariés, réparties sur tout le territoire, ont été sélectionnées pour leur taux d’absence de 20% en moyenne, beaucoup plus élevé que chez leurs concurrents du même secteur d’activité et géographique (jusqu’à quatre fois supérieur).
 

Une expérimentation pour réfléchir sur les conditions de travail

Alors que les entreprises ne connaissent d’habitude pas les motifs d’absence de leurs salariés (ce n’est pas indiqué sur la feuille d’arrêt remise à l’employeur), l’Assurance Maladie les a révélés dans le cadre de l’expérimentation. Pour des raisons de confidentialité, les informations ont été divulguées sous forme de pourcentage et ont ciblé les troubles musculo-squelettiques, les lombalgies et les risques psychosociaux. Les petits arrêts (virus, foulure, etc.) et les affections de longue durée ont été écartés. En analysant toutes les données (contrôles à domicile, motifs des consultations, médicaments remboursés) et en les recoupant via des algorithmes, l’Assurance Maladie a pu présenter aux différents employeurs une cartographie des risques dans l’entreprise.
 

Mettre en place une politique de prévention

L’objectif de cette expérimentation, approuvée par les partenaires sociaux et ayant vocation à se prolonger tout au long de l’année 2018 dans une quarantaine d’autres entreprises, est de montrer aux employeurs qu’il existe une corrélation entre le nombre et la durée des arrêts maladie et les conditions de travail. En identifiant par exemple un fort pourcentage de lombalgies, le taux d’absence pourrait être réduit en remplaçant les chaises de bureau. L’idée est de provoquer une prise de conscience. L’Assurance Maladie procédera à une visite complémentaire d’ici 6 mois dans chaque société afin de constater dans quelle mesure une politique de prévention et des actions pédagogiques ont été mises en place.
 

Des chiffres impressionnants sur l’absentéisme en entreprise qui doivent encourager l'amélioration de la qualité de vie au travail

Rappelons que l’absentéisme coûte 60 milliards d’euros chaque année aux entreprises françaises (étude Ayming, sept. 2016). 34,1% des salariés ont par ailleurs été absents au moins une fois pour maladie en 2016 (étude Malakoff Médéric, nov. 2017). C’est un sujet de préoccupation pour plus de la moitié des dirigeants, qui considèrent à 97% que la réduction de l’absentéisme permettrait d’améliorer la performance de l’entreprise. Un plan de prévention sur-mesure peut être mis en place afin de proposer un environnement de travail efficace et sécurisant. De plus en plus de services (conciergerie, consultations de tabacologie, accompagnement des aidants,…) permettent par exemple de concilier l’équilibre vie professionnel / vie privée plus facilement.