Actualités

2017, année la plus coûteuse pour les catastrophes naturelles

assurer les biens de son entreprise pour faire face aux risques liés aux catastrophes naturelles
05/01/2018 - Les violentes tempêtes qui ont touché la France sont l’occasion de faire un point sur les catastrophes naturelles et les conséquences en termes d’assurance.
Depuis début décembre, quatre ont éclaté. Après Ana et Bruno, Carmen et Eleanor se sont abattues sur l’Hexagone avec des dommages d’intensités différentes. Selon le cabinet d’expertise Saretec, le nombre de déclarations de sinistre pour Eleanor, qui a frappé la France mercredi 3 et jeudi 4 janvier, serait estimé à 70 000, notamment dans le Nord-Pas-de-Calais, l’Ile de France et à Paris. Mercredi 3 janvier, la MAIF avait également recensé 750 dossiers uniquement liés à Carmen.

Le réassureur allemand Swiss Re vient également de dévoiler le coût des catastrophes naturelles en 2017. Ce montant, qui atteint 306 milliards de dollars, est le plus élevé de l’histoire après 2011 (354 milliards de dollars). En cause, les ouragans, le tremblement de terre au Mexique, une mousson intense en Asie et des températures trop basses, causant des pertes importantes pour les agriculteurs.


Assurer les biens de son entreprise contre les risques liés aux catastrophes naturelles


Si le début de l’année 2017 a été assez calme, les évènements survenus à partir de l’automne ont considérablement impacté le coût des dégâts.

Les évènements naturels comprennent les catastrophes naturelles, les tempêtes-ouragans-cyclones, et ceux considérés comme « non catastrophiques » (foudre, crues n’atteignant pas les seuils d’alerte, …).

La responsabilité d’un chef d’entreprise est de protéger ses salariés, mais aussi d’assurer les biens, car l’activité et le développement de la société peuvent être compromis notamment en cas d’incendie, de vol, d’acte malveillant, de catastrophe naturelle... Votre courtier peut vous proposer une couverture liée aux besoins de votre entreprise en fonction de son emplacement géographique, du nombre de salariés, de la nature de vos biens à assurer, ...